Du nouveau au sous-sol du Musée national.

tombe_tyrL’énergie déployée par Anne-Marie Afeiche, conservatrice du Musée national de Beyrouth, depuis quelques années, ne fait que se démultiplier. Avec peu de moyens et un contexte général toujours sous tension, elle offre un nouveau visage de résistance, celle de la Culture.

Plusieurs annonces relatives aux aménagements, nouveautés et actualités du Musée national ont été postés sur notre blog, depuis son ouverture, montrant le dynamisme qui anime cette institution. Les moyens financiers étant limités, un appel au mécénat est lancé pour compenser. Certains donateurs et mécènes ont répondu pour la mise en place des nouvelles applications technologiques, pour contribuer au voyage des œuvres pour les expositions à l’étranger ou le prêt de certaines pièces maîtresses aux expositions mondiales.

Anne-Marie Afeiche explique que l’aménagement du sous-sol du Musée national a débuté en juillet 2014 grâce au généreux financement du gouvernement italien (1.020.000€, Décision ministérielle no.16 en date du 16/4/2014).

Un nouveau parcours sera bientôt ouvert au public avec la collection exceptionnelle de sarcophages anthropoïdes en marbre, portant chacun un visage sculpté particulier, datant des VI-IVe siècles av. J.-C. et provenant tous de la région de Saida. Le second point fort de la visite reste la tombe de Tyr dont les parois sont recouvertes de spectaculaires fresques aux thèmes empruntés à la mythologie grecque. Enfin, l’exposition du matériel découvert dans une grotte de la Qadisha par une équipe de spéléologues (dans la grotte de Assi el-Hadath, 8 corps naturellement momifiés du XIIIe siècle avaient été mis au jour à la fin des années 1980 par le GERSL – Groupe d’études et de recherches souterraines du Liban). Outre les 3 momies qui seront exposées, une collection d’objets de la vie quotidienne, des habits brodés au point de croix, des bijoux, mais aussi du matériel céramique, des armes et outils en métal, des peignes, une cuillère en bois, seront présentés. Des restes de nourriture, des pelures d’oignons, des grappes de raisin sont autant de témoins exceptionnels et particulièrement touchants de cette section.sarcophage_anthropoide_femme

Seront également présentés 24 manuscrits, en syriaque et en arabe, découverts dans le même contexte qui constituent des documents de première importance. Ils viennent d’être restaurés par le Centre de conservation du patrimoine écrit de l’USEK à l’initiative de son directeur, le Père Joseph Moukarzel. Une notice explicative détaillera leur contenu.

A rappeler l’ouverture exceptionnelle pour la nuit des Musées le vendredi 27 mars 2015. Venez nombreux, votre visite est la plus belle des récompenses pour la sauvegarde de notre patrimoine à TOUS.

Ce contenu a été publié dans Articles, Expositions, Généralités, Patrimoine, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Du nouveau au sous-sol du Musée national.

  1. Georges Abi Fares dit :

    j’aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.