Le bleu de la paix, le bleu de l’espérance

Baalbek, illuminé en bleu de l'ONU pur son 70° anniversaire (24.10.2015)

La colonnade de Baalbek, illuminée en bleu de l’ONU pour son 70° anniversaire (24.10.2015)

Pour son 70° anniversaire, l’Organisation des Nations Unies (ONU), qui célèbre sa journée tous les 24 octobre, jour d’entrée en vigueur en 1945 de sa Charte,  a lancé le 24 octobre 2015 sa campagne ‘Le Monde en bleu ONU’.

Dans ce cadre, près de 300 monuments emblématiques dans environ 75 pays, ont été illuminés en bleu, couleur fétiche de l’Organisation : de l’opéra de Sydney en Australie, aux grandes pyramides de Gizeh en Egypte, en passant par la Grande Muraille de Chine, la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro et à l’Empire State Building à New York.

Au Liban, ce sont les cités emblématiques de Byblos, Tyr, Baalbek ainsi que les grottes de Jeita et les Cèdres qui se sont habillés en bleu. Le bleu de la paix, le bleu de l’espérance pour un pays qui saigne depuis bien longtemps !

Pour Ban Ki-moon, secrétaire général, ces monuments et des bâtiments illuminés en bleu des Nations Unies dans le monde entier »réaffirmons notre engagement en faveur d’un avenir meilleur et radieux pour tous ».

Pouvons nous rester optimistes ? Cette couleur de paix peut-elle redonner confiance à un pays anéanti par tant de crises, pollué, au sens propre et figuré, par des scandales qui n’en finissent pas, où les citoyens sont privés de leurs droits les plus élémentaires ? Des citoyens qui ont payés pour leur guerre et continuent à payer pour la guerre des autres ? Un peuple qui est toujours resté digne et fier malgré les tempêtes. Un pays qui ébloui par sa force et sa détermination à tenir et offrir le meilleur de ses habitants, talentueux, compétents, combatifs, tenaces, authentiques.

Puisse ce bleu de la paix et de l’espérance qui a illuminé le 24 octobre apporter une espérance nouvelle et un horizon autre que le bleu de la mer expansionniste qui a séduit ce peuple depuis les Phéniciens.

 


Ce contenu a été publié dans Généralités, Sites archéologiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.