Nouvelle découverte du Musée de l’AUB

Leila Badre, archéologue et directrice du musée archéologique de l’Université Américaine de Beyrouth, a mis au jour un temple phénicien à Tyr. Ce temple fut fouillé, quarante ans auparavant, par Maurice Chehab. Aucune publication n’ayant suivi, ces fouilles sont tombées dans l’oubli.

Selon l’agenda culturel, l’équipe du musée de l’AUB a repris sa deuxième saison archéologique à Tyr entre le 18 août et 14 septembre 2013. Le projet est financé par l’AUB et regroupe une équipe de 12 membres experts archéologues et des étudiants, à la fois locaux et internationaux.

« Les archéologues ont doublé la taille du site d’excavation de 1500 m² dans le but de déterminer la taille réelle du temple et ses environs. Une opération de restauration a été entreprise sur un mur qui s’est effondré. Le temple a une forme rectangulaire (20 x 6,5 m) avec un à deux mètres de haut de podium, construit avec de très gros blocs de grès. Un autel en haut du podium est constitué d’une grande dalle monolithique, qui est utilisé pour les sacrifices. Près du podium, un four est rempli d’ossements d’animaux résultant des sacrifices ».

Ce contenu a été publié dans Patrimoine, Sites archéologiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.