Benta’el, fille de l’alphabet

Sneifer-bentael

« J’ai la grande chance d’être née sur les mêmes terres que l’alphabet phénicien. Un jour, en éprouvant cette profonde douleur qu’on peut avoir lorsqu’on quitte ceux que l’on aime, je suis partie à la rencontre de cet alphabet comme on cherche un repère rassurant dans un désert.

Lettre après lettre, j’ai suivi son chemin tracé sans repos depuis plus de 3 000 ans et enfoui dans ma mémoire. Mon long séjour en Éthiopie m’a profondément inspirée. Ces 22 lettres m’ont accompagnée pendant plusieurs mois d’écriture. Chaque lettre raconte une histoire. Chaque mot devient un monde. Des mots qui se transforment dans une alchimie de l’existence. Ces lettres étaient présentes en moi. C’est peut-être un peu moi. Elles portent dans leurs mouvements mon histoire, l’histoire de l’homme ! C’est ainsi que Benta`el est née. »

Régina Sneifer propose ici un conte humaniste plongeant ses racines phéniciennes dans une connaissance poétique et intime de la lettre et de l’âme humaine. L’ouvrage est illustré d’une conception originale des lettres phéniciennes de Jean-Maxime Brais et accompagné d’une postface du linguiste Christian Touratier.

La présentation a lieu à l’Atelier Gustave, ancien atelier du sculpteur Gustave Germain – 36, rue Boissonade – 75014 Paris (Métro Raspail) vendredi 31 janvier 2014 à 19h00.

Ce contenu a été publié dans Généralités, Livres, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.